Etre étudiant et faire de la photo

etudiant logement photo

Depuis sa création, la photo ne cesse de passionner les générations. Bien que le temps des pellicules et des bacs révélateurs soient révolu, cet art continue d’être pratiqué. Beaucoup d’étudiants se lancent dans cette pratique, adoptant des styles très différents.

Des étudiants se lançant dans tous les styles

On limite trop souvent à la photographie à la prise de portraits ou de paysages. Pourtant il existe une quantité importante de petites niches dans lequel se lancent les étudiants passionnés de photographie.

Certains partent photographier les vignobles, les street-artistes. D’autres couvrent les festivals de musiques ou les manifestations. Enfin, d’autres partent dans un style plus insolite. C’est notamment le cas d’Eglantine, photographiant les accouchements à la demande des couple. Difficile de faire des clichés esthétiques entre le stress de la mère et les interventions type épisiotomie.

La deco de leur logement étudiant

Mais l’un des styles les plus dominants restent la photographie d’appartement. Très casaniers, beaucoup d’étudiants prennent soin de leur logement. Synonyme d’indépendance, ils tiennent à le décorer à leur façon et selon seul style (baba, fêtard, geek, gothique, etc.). Ces choix d’aménagement et de décorations créent des logements étudiants uniques et souvent beaux à découvrir. C’est cet élément que de nombreux photographes en herbes cherchent à immortaliser.

*

Certains d’entre-eux n’hésite pas par ailleurs à participer à des concours photo organisé par des structure type residence etudiante. Une manière de remporter facilement des lots et de diffuser facilement son savoir-faire. En fonction du thème imposé, les clichés peuvent être surprenants ! Pas besoin d’avoir du materiel dernier cri pour se lancer dans ce genre de concours. Un smartphone peut tout à faire suffire. Certes, les puristes et nostalgiques des bacs révélateurs bondissent en voyant de telles pratiques. Il est vrai que cela peut paraitre un peu trop facile. Mais ainsi va le progrès.